Image-empty-state.png

Renato Guttuso, Boogie Woogie à Rome à la Biennale de Venise, 1954

Romy Golan

Imaginer des scènes

Mercredi 20 avril 2022

La photo d’une œuvre mise en exposition, le plus souvent un tableau sur un mur, active autour d’elle d’autres scénographies d’expositions qui n’ont pas eu lieu et n’auront pas lieu. Mon approche a des implications plus larges pour l’histoire de l’art en ce qu’elle touche à l'homologie posée par Jacques Rancière dans La Méthode de la scène entre l'espace de la politique et la scénographie. On peut inventer, imaginer des scènes, il n’y a pas de hors-lieu.

Romy Golan est professeur d’histoire de l’art du XXe siècle au Graduate Center, City University of New York. Parmi ses publications : Modernity and Nostalgia: Art and Politics in France Between the Wars (Yale University Press, 1995). Elle a récemment étudié les temporalités cachées de l’art italien dans les années 1960 et en a publié les résultats dans les revues Grey Room, October et Transbordeur. En 2018, elle a publié Muralnomad. Le paradoxe de l’image murale en Europe (1927-1957), aux éditions Macula. Très récemment, elle a publié Flashback, Eclipse: The Political Imaginary of Italian Art in the 1960s aux éditions Zone Books.

APPEL-ENJALBERT-HOLLEIN.jpg