Image-empty-state.png

Vue de l'exposition Art on Display, Formas de expor 1949-1969, Museu Calouste Gulbenkian, Lisbonne 2019 Recréation du projet d'Aldo van Eyck pour un pavillon temporaire pour la 5e exposition triennale de sculptures en plein air au parc Sonsbeek, dans la ville néerlandaise d'Arnhem, 1965 - 1966 Photo: © Pedro Pina

Penelope Curtis

Collections du Musées Gulbenkian : muséographies comparées, 1949-69

Mercredi 4 décembre 2019

Dans le cadre du colloque Forme, Dispositif ou Circonstance. Histoires et pratiques de l’exposition. Organisé avec le programme doctoral SACRe/PSL des Beaux-Arts en partenariat avec la Fémis. À l’occasion du 50e anniversaire du musée Gulbenkian, l’exposition revient sur l’histoire du musée et sur le mobilier scénographique inauguré à son ouverture en 1969. Plusieurs scénographies développées à la même époque par des architectes comme Franco Albini et Franca Helg, Carlo Scarpa, Lina Bo Bardi, Aldo van Eyck, Alison et Peter Smithson y sont présentées comme autant de références permettant de replacer le projet du musée Gulbenkian dans l’effervescence muséographique des années 50 et 60.

Penelope Curtis est directrice du Musée Calouste-Gulbenkian à Lisbonne depuis 2015. Elle dirigeait auparavant la Tate Britain dont elle a notamment supervisé le vaste chantier de rénovation. Docteure en histoire de l’art de l’Institut Courtauld et spécialiste de la sculpture moderne, elle a été conservatrice au Henry Moore Institute, à Leeds. Parmi les principales expositions dont elle a été commissaire, on peut citer la rétrospective sur Barbara Hepworth à la Tate Liverpool en 1994, Sculpture in Painting en 2010 au Henry Moore Institute et Modern British Sculpture à l’Académie royale en 2011 ou, plus récemment, Sculptures Infinies aux Beaux-Arts de Paris.

APPEL-ENJALBERT-HOLLEIN.jpg