Image-empty-state.png

Cedar Group, ou groupe du cèdre, réalisé sous la direction de Franz Boas, avec des sculptures en plâtre de Caspar Mayer, avant 1900, Musée d’histoire naturelle de New York. Image credit: AMNH Library 338764

Noémie Etienne

Quand l’entour prend le dessus - L’exemple des dioramas anthropologiques

Mercredi 12 mai 2021

Les dioramas sont des dispositifs d’exposition mêlant peinture, sculpture, moulage, taxidermie, et objets issus des collections muséales. Ils présentent derrière une vitre des situations reconstituées, souvent avec une ambition hyperréaliste. Leur succès populaire se mesure à l’échelle mondiale, malgré les nombreux débats concernant les représentations stéréotypées qu’ils donnent à voir. Sous la plume des anthropologues qui les utilisent aux États-Unis autour de 1900, les dioramas doivent « expliquer la signification d’un artefact », en créant une mise en scène qui montre l’usage d’une partie des collections. Cette terminologie rappelle que le mot display vient du latin displicare, signifiant déplier, déployer. Les dioramas sont à la fois un geste et un résultat : ils expliquent la culture matérielle mais sont aussi des objets de collection, montrés comme tels par exemple dans l’exposition Dioramas au Palais de Tokyo à Paris (2017). Ils prennent même le pas sur les artefacts qu’ils doivent mettre en scène. En outre, la fabrication des dioramas implique parfois la fabrication ad hoc d’autres objets, comme des vêtements pour habiller les mannequins, et dont l’authenticité pose question. Dans cette communication, j’étudierai les dioramas comme des dispositifs multimédia, politiques, qui déterminent, prolongent et dépassent les collections qu’ils mettent en scène.

Noémie Etienne est une historienne de l’art et professeure à l’Institut d’histoire de l’art de l’Université de Berne. Ses recherches portent sur la notion d’objet et sur les rapports entre histoire de l’art et anthropologie, ou encore entre art, science et artisanat. Elle est l’auteure d’une thèse de doctorat intitulée La Restauration des peintures à Paris, publiée aux Presses universitaires de Rennes en 2012 et de l’ouvrage Les autres et les ancêtres. Les dioramas de Franz Boas et Arthur C. Parker à New York, 1900. Les Presses du Réel 2020.

APPEL-ENJALBERT-HOLLEIN.jpg