Image-empty-state.png

Funérailles dans la communauté Torajas. Ile de Sulawesi en Indonésie. Source: koreus.com/modules/news/article21346.html

Christian Besson

La dépouille et ses reliques (contribution à une anthropologie de la montre)

Mercredi 3 avril 2019

Cette intervention s’inscrit dans une recherche qui entend explorer ce que pourrait être une « anthropologie de la montre ». Une telle anthropologie suppose de suspendre le jugement esthétique lié à la notion d’exposition et, hors de tout ethnocentrisme, de s’aventurer sur le terrain comparatiste des phénomènes de monstration. L’anthropologie touche aux rites, aux croyances et aux institutions attachées à la naissance et à la mort, à la sexualité et aux systèmes matrimoniaux, à la nourriture, la chasse, la pêche ou l’agriculture, au commerce et à la guerre… Nous n’examinerons ici que des phénomènes liés à la mort et à ce qui reste et se transmet du cadavre. Un terrain ou s’entrecroisent des couples d’oppositions comme montrer vs occulter, toucher vs ne pas toucher.

Christian Besson est professeur honoraire d’histoire de l’art de la HEAD-Genève. Le premier texte publié sur l’anthropologie de la montre remonte à 2010. Il prépare actuellement deux études: — le Display chez les Trobriandais selon Malinowski — l’image et son bonimenteur dans l’espace public au XIXe siècle.

APPEL-ENJALBERT-HOLLEIN.jpg